Incontournables

PARC NATIONAL DE KINABALU

Ce parc est la demeure du célèbre Mont Kinabalu. Nous recommandons aux voyageurs ayant une forme physique moindre une visite du parc sans ascension des dernières étapes du mont pour admirer les milliers d’espèces endémiques (orchidées sauvages, plantes carnivores, le calao rhinocéros ou le serpentaire de Kinabalu…) dans ce jardin botanique naturel de près de 750 km². Pour les plus férus d’aventure, le parc sera donc le point de départ pour l’ascension du mont jusqu’au Pic de Low : ceux qui atteignent le sommet pourront apprécier la végétation par étage si singulière variant à chaque palier d’altitude.

LES MARAIS DE KINABATANGAN

La rivière de Kinabatangan est la deuxième plus longue du pays. L’écosystème des marais, mangroves et forêts près du littoral est extrêmement riche. Les voyageurs qui se déplaceront en bateau le long des rives de Kinabatangan pourront apercevoir une multitude d’animaux sauvages comme l’éléphant, le rhinocéros de Sumatra, le singe-nasique, l’orang-outan, le calao ou le faucon. Kinabatangan offre la garantie d’un dépaysement total, d’une exploration de la jungle tropicale au cœur de la vie sauvage de Bornéo.

PARC NATIONAL DES ILES AUX TORTUES

Chaque année, dans l’obscurité des nuits noires de juillet à octobre, les tortues marines géantes du sud de la mer de Sulu se rendent sur les îlots de Seligan et Gulisan pour pondre leurs œufs dans le sable fin de plages idylliques. En journée, à seulement quelques mètres de la plage, les visiteurs les plus chanceux pourront faire du snorkeling nez à nez avec ces gracieux géants des mers. Exclusives et émouvantes, ces îles éloignées de la civilisation ne manquent jamais d’ébahir les grands voyageurs, comme les plus petits.

Info vérité : Le parc est entièrement protégé et il est impossible de s’y rendre sans l’intervention d’un professionnel des voyages. On ne se rend pas dans ce parc national pour l’hôtellerie (confort simple) mais pour vivre une expérience unique dans la plus profonde intimité de la nature. Si les tortues sont au rendez-vous, les gardes côtiers viendront réveiller leurs hôtes pour admirer silencieusement la ponte des femelles et contempler l’éclosion des autres œufs déjà arrivés à maturité.

SEPILOK, LE SANCTUAIRE DE REHABILITATION DES ORANGS-OUTANS

A quelques kilomètres de Sandakan se trouve le sanctuaire de Sepilok destiné à l’éducation et la réhabilitation des grands singes orphelins. Cette partie de la forêt, maintenant protégée et devenue réserve pour le développement de ces mammifères, se visite tout particulièrement lors des heures de repas (deux fois par jour).

Info vérité : Malgré des avis partagés en raison du caractère semi-captif du site, Sepilok est aujourd’hui une des seules options pour observer ces grands singes dans leur habitat naturel. Rappelons que les orangs-outans sont en voie de disparition et saluons l’initiative de ce sanctuaire qui, depuis les années 1960, tâche de préserver l’espèce en sauvant les singes orphelins avant de les relâcher dans la nature une fois prêts, à l’âge adulte…